Unité Surveillance et Eco-Epidémiologie des Animaux Sauvages – SEEpiAS

L’unité a pour champ d’étude les agents infectieux circulant dans la faune sauvage et ayant un impact en santé publique ou en élevage et étudie le rôle des hôtes sauvages dans la circulation de ces agents pathogènes. Récemment, l’unité a intégré dans ses thématiques d’étude l’éco-épidémiologie des agents infectieux vectorisés par les tiques avec pour objectifs une meilleure connaissance /compréhension :

  • des cycles épidémiologiques d’agents infectieux vectorisés par les tiques au sein de la faune sauvage et des interactions hôtes-vecteurs-pathogènes (dynamique spatio-temporelle, identification des hôtes réservoirs, capacité vectorielle des différentes espèces de tiques) ;
  • de la distribution des tiques et de celle des agents infectieux qu’elles hébergent et des facteurs influençant ces distributions ;
  • des situations à risque d’exposition aux piqûres de tiques et à ses agents infectieux pour l’Homme.  

L’étude de ces questions est conduite via une approche centrée sur certains agents infectieux (principalement le virus de l’encéphalite à tiques et Anaplasma phagocytophilum) ou certaines espèces hôtes (micromammifères, ongulés sauvages). Pour le virus de l’encéphalite à tiques, les travaux en cours cherchent à mieux comprendre le cycle épidémiologique de ce virus en France (prévalence dans les tiques, exposition des hôtes à ces virus) et à cartographier les zones de présence de ce virus en France via la réalisation d’enquêtes et la construction de modèles prédictifs. Pour A. phagocytophilum, nous cherchons à mieux comprendre le rôle des différentes espèces de la faune sauvage comme réservoir de souches pathogènes pour l’homme ou les animaux de rente.

De plus, nous développons des travaux sur le risque de l’exposition de l’Homme aux piqûres de tiques et aux agents pathogènes vectorisés par les tiques (dont Borrelia burgdorferi sl) en fonction des milieux ou d’activités particulières conduites dans ces milieux.

Notre unité a intégré depuis 2014 le réseau d’observatoires assurant le suivi temporel de la densité de tiques à l’affût coordonné par l’INRA EPIA dont l’objectif est de mieux comprendre les facteurs temporels influençant l’activité des tiques.

Our team studies the infectious pathogens circulating in wildlife and having an impact in public health or in animal health, and the role of wildlife in the circulation of these pathogens. Recently, we have started to work on the eco-epidemiology of ticks and tick-borne pathogens aiming to gain knowledge and better understand:

  • epidemiological cycles of tick-borne pathogens in wildlife, and the interactions within the host-vector-pathogen system (spatio-temporal dynamics, identification of reservoir, realized vector competence of different tick species);
  • the spatial distribution of ticks and tick-borne pathogens and the factors influencing these distributions;
  • high risk situations regarding exposure to tick bites and tick-borne pathogens in humans.

Our studies focus on some pathogens (mainly tick-borne encephalitis virus and Anaplasma phagocytophilum) or on some host species (small mammals, wild ungulates). Regarding tick-borne encephalitis virus, our work aims to better understand the epidemiological cycle of this virus in France (prevalence in ticks, level of exposure of small mammals to this virus); and to better know the distribution of the virus in France through seroprevalence surveys and modelling.  Regarding A. phagocytophilum, we study the specific role of the different wildlife species as reservoir hosts for pathogen strains of humans or livestock.

We also study the human risk of exposure to tick bite and tick-borne-pathogens (including Borrelia burgdorferi sl), depending on the environment and/or on specific activities conducted in these areas.

Our team has joined in 2014 the network of observatories for the temporal monitoring of tick densities. This network, coordinated by the INRA EPIA team, aims to better understand the temporal factors influencing tick activity. 

Ixodes ricinus, virus de l’encéphalite à tiques, Anaplasma phagocytophilum, Borrelia burgdorferi sl.

 

Laure Bournez Chargée de projet
Franck Boué Directeur d’unité
  • Bournez, L., Umhang, G., Faure, E., Boucher, J.-M., Boué, F., Jourdain, E., Sarasa, M., Llorente, F., Jiménez-Clavero, M.A., Moutailler, S., Lacour, S.A., Lecollinet, S., Beck, C., 2019. Exposure of Wild Ungulates to the Usutu and Tick-Borne Encephalitis Viruses in France in 2009–2014: Evidence of Undetected Flavivirus Circulation a Decade Ago. Viruses 12
  • Gioia, G.V., Vinueza, R.L., Marsot, M., Devillers, E., Cruz, M., Petit, E., Boulouis, H.J., Moutailler, S., Monroy, F., Coello, M.A., Gondard, M., Bournez, L., Haddad, N., Zanella, G. – Bovine anaplasmosis and tick-borne pathogens in cattle of the Galapagos Islands . Transboundary and Emerging Diseases, 2018 Pages 1262-1271.
  • Chastagner, A., Moinet, M., Perez, G., Roy, E., McCoy, K.D., Plantard, O., Agoulon, A., Bastian, S., Butet, A., Rantier, Y., Verheyden, H., Cèbe, N., Leblond, A., Vourc’h, G., 2016. Prevalence of Anaplasma phagocytophilum in small rodents in France. Ticks Tick-Borne Dis. 7, 988–991.
  • Michelet L., Delannoy S., Devillers E., Umhang G., Aspan A., Juremalm M., Chirico J., van der Wal F.J., Sprong H., Boye Pihl T.P., Klitgaard K., Bodker R., Fach P. and Moutailler, S.-. High-throughput screening of tick-borne pathogens in Europe  Front. Cell. Infect. Microbiol., 2014, 4, n°103, pp 1-13.
  • Michelet L., Delannoy S., Devillers E., Umhang G., Aspan A., Juremalm M., Chirico J., van der Val F.J., Sprong H., Boye Pihl T.P., Klitgaard K., Bodker R., Fach P. and Moutailler S.- Multiple detection of pathogens in ticks: development of a high throughput real time PCR chip used as a new epidemiologic investigative tool. Parasites and Vectors, 2014, 7, 1 p.

Communication:

  • Bournez L., Umhang G., Devillers E., Boucher J.M., Demerson J.M., Caillot C., Legras L., Moinet M., Hansmann Y., Boue F., Moutailler S. (2018). Epidémiologie du virus de l’encéphalite à tiques (TBEV) en Alsace : étude de la variation inter-annuelle et intra-annuelle de la prévalence du virus TBE chez les tiques Ixodes ricinus et les micro-mammifères ». Réunion « Tiques et maladies à tiques », Theix, 13-15 mars 2018.
  • Decors A., Richomme C., Lesage C., Umhang G., Devillers E., Moutailler S. and Madani N.- Outbreak of tularemia in hares and tick-born infection risk for human. 31st IUGB Congress, Brussels, 27-29 August 2013.
  • Ixodes spp.
  • TBE
  • Anaplasma phagocytophilum
  • faune sauvage
  • micro-mammifères

Adresse complète

LRFSN

Technopôle Agricole et Vétérinaire
CS 40009
54220  Malzéville cedex

Site internet

Tutelle(s)