Tiques et Maladies à Tiques

Animateurs : Olivier Duron, Sara Moutailler & Magalie René-Martellet

 

Les tiques occupent aujourd’hui tous les écosystèmes terrestres et y exploitent une grande diversité d’hôtes vertébrés. Hématophages, elles sont responsables d’un grand nombre de maladies chez leurs hôtes, que ce soit par spoliation sanguine ou par transmission vectorielle de virus, de bactéries ou de parasites. Leur présence dans l’environnement est à l’origine de nombreuses maladies animales ou humaines telles que l’encéphalite à tiques, la borréliose de Lyme, des fièvres récurrentes, et bien d’autres maladies encore… Dans leur ensemble, les infestations par les tiques et les maladies qu’elles transmettent constituent un véritable problème de santé publique tant en zone tropicale que tempérée. Pourtant, les tiques ne sont pas infectées que par des agents pathogènes : elles hébergent aussi de nombreux microorganismes non-pathogènes dont certains, mutualistes, sont mêmes nécessaires à la survie et à la reproduction des tiques. La diversité des interactions entre les tiques et leurs microorganismes, pathogènes ou non, nous invite désormais à explorer de nouvelles pistes de recherche pour mieux comprendre comment se transmettent les maladies vectorielles, mais également comment se génère et se structure le monde vivant.
La complexité des tiques et des maladies à tiques justifie un effort de recherche conséquent sur de nombreux aspects de la biologie de ces organismes et leurs interactions. Avec cet objectif, le groupe ‘Tiques et Maladies à Tiques’ (TMT) propose une approche pluridisciplinaire pour améliorer nos connaissances sur ces organismes, tant tiques que microorganismes. Pour les tiques, le groupe TMT s’intéresse notamment à la biologie, l’écologie, l’évolution, l’épidémiologie, la surveillance et la systématique des tiques ainsi que les relations complexes qu’elles entretiennent avec leurs hôtes vertébrés ou encore les méthodes de lutte. Pour les microorganismes, le groupe TMT examine la diversité et l’évolution des agents responsables de maladies infectieuses et des bactéries symbiotiques, ainsi que leurs modes de transmission et leurs effets sur leurs hôtes. Ces travaux ont conduit le groupe TMT à publier un livre (Tiques et maladies à tiques: biologie, écologie évolutive, épidémiologie ; IRD Editions, 2015) qui constitue une référence actualisée destiné aux étudiants, aux chercheurs, aux médecins et vétérinaires ainsi qu’aux autorités de santé.

Le groupe TMT trouve son origine en 2004 dans le REID (Réseau Ecologique des Interactions Durables) et tient désormais une place centrale sur un thème devenu un important enjeu de santé humaine et animale. Le groupe TMT regroupe aujourd’hui des chercheurs du CNRS, de l’INRA, de l’IRD, du CIRAD, de l’ANSES, des universités et des écoles vétérinaires, chacun ayant des formations et des intérêts différents. Au travers du groupe TMT, chercheurs, médecins, vétérinaires mais également techniciens, ingénieurs et étudiants échangent librement leurs connaissances sur ce vaste domaine des tiques et des agents pathogènes qu’elles transmettent.

Pour discuter avec ce groupe, inscrivez-vous sur la mailing list tmt@sfecologie.org.